Chomarat™ Corporate

Portrait de femme: Manon, Operateur Second sur machine enduction

Ma formation initiale est un BEP conduite et services qui m’a amené à devenir chauffeur routier. Puis dans le cadre d’une reconversion professionnelle, j’ai obtenu un BPREA (Brevet professionnel Responsable d’exploitation agricole), suivi d’une formation en apiculture. En 2019, j’ai postulé chez Chomarat, au poste de tisseur pour l’activité composites. Après quelques mois, je suis venue renforcer les équipes de l’activité Coatings & Films. Aujourd’hui je suis second sur les machines d’enduction et je souhaiterai devenir conducteur de machine.

Mon métier consiste à assister le conducteur de machine tout au long du process de production. Il comprend les nettoyages, les changements de matières, de cylindres, la relève des défauts et les levées de coupes.

J’aime ce métier pour sa diversité. Il est à la fois manuel et physique mais également minutieux quand il s’agit de contrôler les coloris. Il n’y a pas de routine et il faut faire preuve de réflexion et de logique. En plus, j’ai l’opportunité de conduire un chariot élévateur.

Plus jeune, je rêvais de liberté et de travail en extérieur mais aujourd’hui travailler chez Chomarat m’offre l’opportunité d’avoir des horaires fixes et de combiner facilement vie professionnelle et vie privée.

Nous sommes peu de femmes en production. Elles ont pourtant leur place dans les ateliers, même si certaines tâches avec des ports de charge importante restent inaccessibles. En ce qui me concerne, j’ai toujours eu l’habitude de travailler dans un univers masculin et je n’ai pas eu de difficultés à m’adapter. J’ai été bien accueillie dans l’équipe et je me suis intégrée rapidement même si au début les regards de mes collègues masculins étaient surpris de me voir à ce poste.

Je dirais aux jeunes femmes qui se questionnent sur un métier comme le mien qu’il ne faut pas se laisser impressionner. Le travail comporte en réalité beaucoup de surveillance et il n’y a aucune raison pour qu’elles ne puissent pas y arriver.

Venir travailler chez Chomarat n’est pas difficile pour une femme quels que soient les sites et les activités. Il y a surtout beaucoup d’aprioris sur le métier et sur l’univers masculin.

Pour ma part, je suis contente de travailler pour l’activité Coatings & Films, l’ambiance est bonne. Nous avons la chance d’avoir des supérieurs à l’écoute, compréhensifs et qui s’investissent. Il y a un véritable échange.

Chomarat™ Corporate