Chomarat™ Corporate

Portrait de femme : Vicky, Responsable de projets R&T

mon métier consiste à mettre au opint de nouveaux procédés de fabrication pour développer des matériaux innovants en carbone
Vicky, Responsable de Projet R&T

Au Lycée, j’ai toujours été plus attirée par les sciences que par les matières littéraires. A 18 ans, quand il a fallu choisir une orientation, je ne connaissais rien au monde du travail et à ses métiers. J’ai donc opté pour une prépa scientifique (math sup, math spé) en me disant que cela me laissait du temps pour réfléchir.

Deux ans après, je passais les concours pour intégrer des écoles d’ingénieurs pour des domaines techniques (pas de théorique !).  J’ai découvert les textiles au travers des oraux et des visites d’école. Après acceptation dans plusieurs écoles, j’ai finalement choisi l’ENSISA Mulhouse pour sa taille plus humaine et le contact.

Je ne venais pas du tout du monde du textile, ce fut une découverte au fil de ces 3 années d’études, de rencontres et de visites d’entreprises…Diplôme d’ingénieur Textiles Techniques en poche, j’étais décidée à travailler dans les composites mais ce n’est pas si facile quand on est jeune diplômée, sans expérience et impatiente de surcroît.

A ce moment-là, l’un de mes profs m’a parlé d’une thèse que l’entreprise Chomarat voulait mener dans le cadre d’un projet carbone pour l’aéronautique. J’ai donc rencontré le directeur R&T et le chef de projet Carbone de Chomarat, j’ai visité le site et accepté de faire ma thèse en 3 ans avec l’assurance qu’elle serait plus pratique que théorique. Dans les faits, j’ai été intégrée dans l’équipe comme un jeune ingénieur.

Mon sujet de thèse portait sur le développement des plis fins en carbone pour l’aéronautique. La première année a été destinée à la compréhension de l’étalement et des machines multiaxiales, puis progressivement j’ai collaboré aux développements de produits pour différents secteurs.

Ma thèse réussie, j’ai accepté le poste de Chef de projet développement carbone pour l’aéronautique. Le travail en binôme technique et commercial est très enrichissant et permet d’aller plus loin dans les développements avec le client.

En 2018, j’ai pris la responsabilité du développement process carbone avec ma propre équipe. Aujourd’hui, j’encadre deux hommes et un thésard.

Mon métier consiste à mettre au point de nouveaux procédés de fabrication pour développer des matériaux innovants en carbone. Je passe environ 50% de mon temps sur machine.

Je n’ai pas eu de difficultés à m’intégrer dans l’entreprise. J’ai eu la chance de toujours être bien accueillie et aidée par les équipes

Les personnes qui m’ont fait progresser, ce sont les gars sur machines et dans les ateliers. J’étais une gamine fraîchement sortie de l’école quand j’ai intégré l’entreprise et ils m’ont tout transmis pour me faire progresser. Sans eux je ne serai pas restée très longtemps.

Je pense que les femmes ont de plus en plus leur place dans notre société actuelle. Elles sont plus écoutées, même si nous ne sommes pas encore arrivés à l’égalité, cela progresse.

J’ai une vision assez positive de la place de la femme chez Chomarat. Il y a eu beaucoup d’embauches de jeunes femmes ingénieurs ces dernières années. Cela peut être surprenant pour une entreprise familiale historiquement managée par des hommes. L’entreprise a su s’ouvrir aux jeunes et aux femmes. C’est très positif cela montre un tournant dans notre management.

Côté personnel, j’ai une passion pour la récupération et le bricolage. Par exemple, Je récupère du bois, des palettes pour les transformer en horloge, en plateau, en meuble, etc…

Chomarat™ Corporate